Analyse du financement de l’économie

Advertisements

Analyse du financement de l’économie :

  • Introduction
  • Evolution du financement de l’économie et désintermédiation financière
  • Le financement par les marchés de capitaux
  • Le financement indirect par les crédits
  • Les mutations des marchés financiers

Introduction :

Dans l’exercice de leur activité , les agents économiques ont des besoins de financements ( achats aux fournisseurs , investissements , consommations ….) et des ressources financières ( produit des ventes , revenus , épargne antérieure …) .

En faisant le solde des besoins et des ressources ,

on constate que certains agents ont un besoin net de financement alors que d’autres dégagent une capacité de financement .

Les circuits de financement de l’économie permettent de satisfaire les besoins de financement des agents économiques grâce aux capacités de financement et à la création monétaire .

Les banques participent bien sûr à ces circuits puisqu’elles créent l’essentiel de la monnaie nouvelle et gèrent une partie de l’épargne existante ,

mais n’en détiennent pas le monopole .

D’une part , d’autres institutions financières jouent comme elle un rôle d’intermédiation . Et d’autre part , les agents déficitaires peuvent émettre directement ç destination des agents excédentaires des titres financiers , qui seront vendus sur les marchés de capitaux . Le financement monétaire correspond à la création monétaire et le financement non monétaire utilise les capacités de financement existantes .

La finance directe se fait par émission de titres sur les marchés de capitaux et l’intermédiation financière fait intervenir les banques et les autres institutions financières .

Evolution du financement de l’économie et désintermédiation financière :

Analyse du financement de l’économie :

Le rôle du système financier a largement évolué en France depuis le début des années quatre-vingt-dix .

Au paravent ;

les entreprises avaient structurellement un besoin net de financement alors que les ménages dégageaient des ressources et que la situation financière de l’Etat était proche de l’équilibre .

La situation actuelle est sensiblement éloignée de ce modèle . Aujourd’hui , les sociétés dégagent une capacité de financement significative alors que les administrations publiques éprouvent un fort besoin de financement .

L’évolution du rôle des intermédiaires financiers : dans la conception traditionnelle des circuits de financement ; la finance directe d’éeffectue dur les marchés de capitaux et la finance indirecte par l’intermédiare des banques .

Si l’on adopte cette vision , l’économie française a connu , au sours des années quatre-vingt , un vaste mouvement de désintermédiation financière ,

les marchés de capitaux prenant une place de plus en plus importante dans le financement de l’économie .

La nouvelle intermédiation financière : l’évolution des financements montre qu’il faut réviser la conception traditionnelle de l’intermédiation . En effet , plusieurs phénomènes ont conduit les intermédiaires à avoir un rôle de plus en plus important sur les marchés de capitaux .

Les banques détiennent la majorité des organismes de placement collectifs en valeurs mobilières ,

c’est à dire

des organismes permettant d’acceder collectivement aux marchés des capitaux par l’achat de parts , dont le poids a considérablement augmenté au cours des années quatre-vingt .

Les banques émettant des titres sur les marchés de capitaux ( marché monétaire en particulier ) , elle prennent des participations dans le capital des entreprises . Pour toutes ces raisons ,

il est de plus en plus difficile d’opposer le financement par les banques et la finance directe .

Le financement par les marchés de capitaux :

Analyse du financement de l’économie :

L’organisation du financement par le marché :

trouver un financement sur les marchés consiste à vendre des titres financiers à des disposant de capacités de financement .

Différents marché de capitaux permettent l’obtention de différents types de financement selon la nature du titre , sa durée , son montant .

Il faut distinguer le marché monétaire , ou s’échangent des actifs monétaires , c’est à dire :

des titres de créances à court et moyen terme , et le marché financier ou circulent les titres à long terme .

Le marché monétaire :

Il est constitué depuis 1985 de deux compartiments ;

d’une part , le marché interbancaire , réservé aux institutions financières pour le refinancement : la banque centrale y refinance les banques en prenant leurs créances en pension ou sur appel d’offre .

D’autre part ,le marché des titres courts ( marché des titres de créance négociable à court terme ) , ouverts aux agents non financiers : les sociétés peuvent y émettre des billets de trésorerie , le Trésor public des bons du Trésor négociables , les banques des certificats de dépôt .

Advertisements

Malgré l’ouverture , les institutions financières consistent les acteurs les plus actifs du marché des titres courts et elle a surtout permis aux banques de se refinancer par appel à de nouveaux préteurs ( sociétés d’assurance , caisse de retraite …) et à l’Etat de se procurer des sources de financement supplémentaires .

Le marché financier permet l’émission de titres à long terme ( actions et obligations ) mais aussi leur vente .

Certains titres sont proposées au public ,

le marché financier est alors désigné sous le terme de Bourse . Le marché financier assure les financements à long terme .

Deux grands types de financement peuvent y être obtenus :

Des capitaux propres lorsqu’il s’agit d’actions , des capitaux empruntés lorsqu’il s’agit d’obligations .

La caractéristique du marché financier est de permettre la revente de ces valeurs mobilière sur un marché secondaire . Marché primaire et marché secondaire sont liés car la réussite des émissions dépend largement des possibilités de reventes des titres .

Le marché financier a pris une grande importance dans le financement de l’économie française grâce à la déréglementation et à l’apparition de nouvelles formes de titre ( titres participatifs , obligations convertibles , actions à bons de souscription … )

Le financement indirect par les crédits :

Analyse du financement de l’économie :

Le rôle du crédit :

lorsque les banques accordent des crédits , elles permettent aux agents économiques de financer des activités de production , de consommation d’investiisement .

Mais les banques peuvent aussi recevoir des dépôts , c’est à dire des ressources financières inemployées . L’intermediation des établissements de crédits dans le financement de l’éconmie permet d’ajuster les capacités de financement aux besoins .

En effet ,

les intermédiaires peuvent transformer un grand nombre de placement de court terme en un seul prêt à long terme .

L’organistion du crédit en France :

les banques en sont les principaux organes . Elle sont seules habilitées à recevoir les dépôts , donc à créer de la monnaie nouvelle .

Mais d’autres établissements distribuent du crédit sans recevoir de dépôts : les sociétés financières et les institutions financière spécialisées , dont l’activité est limitée à certains types de financement .

La plupart sont d’ailleurs des filiales de banques .

L’évolution du financement par crédit :

les crédits financent aujourd’hui à part sensiblement égale les sociétés et les ménages ,

à la fois pour leurs besoins de court terme ( Trésorerie ) et de longue terme ( investissements , habitat ) .

Les établissements de crédit indexent de plus en plus le taux d’intérêt des crédits qu’ils accordent sur les taux d’intérêt du marché monétaire .

En effet ,

les banques achètent le plus souvent sur ce marché l’argent qu’elles prêtent .

On constate néanmoins des écarts de taux en fonction de l’échéance et en fonction de l’emprunteur .

Le montant du crédit distribué dépend de nombreux facteurs : situation économique , politique de financement des entreprises et de l’Etat , taux d’investissement , trésorerie des ménages ..

Les mutations des marchés financiers :

Analyse du financement de l’économie :

Aujourd’hui , les marchés financiers n’ont plus d’existance physique , ils fonctionnent à partir de plateforme électronique .Depuis les années 2000 , on assiste également à de vastes mouvements de fusions ,

ainsi Euronext est le résultat du regroupement de grandes bourses européennes ( Paris , Bruxelles , Amsterdam…) .

De cette façon ;

Un émetteur peut choisir de d’introduire en bourse sur l’une des ( places ) financières , sachant que ses titres seront négociables indistinctement par n’importe quelle autre plateforme du groupe Euronext .

La globalisation financière se concrétise également par des mouvements de rapprochements entre bourses européennes et bourses outre-Atlantique .

Les marchés présentés ici sont des marchés dits réglementés à savoir qu’ils font l’objet d’un contrôle de la part d’institutions qui ont mission principale de protéger les épargnants .

Toutefois , d’autres marchés ne sont pas soumis à un tel contrôle , on parle alors de ( marchés de gré à gré ) . En conséquence , les prises de risques , dans un tel cadre sont beaucoup plus importantes .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *